Craquer pour des baskets compensées. Et ne pas mourir.

Accueil » LifeStyle » Mode » Craquer pour des baskets compensées. Et ne pas mourir.

Craquer pour des baskets compensées. Et ne pas mourir.

Les baskets compensées, c’est comme les Grocs UGG, au début, on fait la moue. Non, non, non, je ne porterai jamais Ô grand jamais ces trucs horriiibles !

Et puis, la mode aidant, on finit par s’y habituer. Presque par aimer. Une copine les porte bien. Mais vous, vous en doutez encore. Et puis, vous l’avez quand même trouvé jolie, cette inconnue. Petit à petit, vous vous surprenez – doucement mais sûrement – à les vouloir également.

Et puis un jour : « Je les veuuux !!! »
Phénomène de mode ? « Mo-dite » manipulation ? Et pourquoi pas se dire qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis d’envie. Toutes les premières impressions ne sont peut-être pas toujours les bonnes ? Ou si. Ou non. On verra. C’est le temps qui le dira. Un jour, on rira bien vous verrez.

En attendant, ça, c’est fait. Les UGG, les baskets à semelles compensées. Suivant ?

 

Vous les voulez ?!
Moins chères que les Isabel Marant (440 €), vous en trouverez chez Jonak comme sur les photos (125 €), Topshop (62 €), Asos (119 €), Ash (150 €)